meta

DONNE-MOI QUELQUE CHOSE QUI NE MEURT PAS – 2016

Danse – ART visuel – Musique Live


FR > Une pièce lumineuse où l’espace scénique vacille sous la multiplicité d’éclats lumineux, soulevant le contraire d’une affirmation identitaire : le vide, la suspension. Une centaine de longues lames miroitantes, évoquant la menace qui pèse sur nos têtes, pointent les corps des interprètes et s’échappent tout au long de l’œuvre, libérant ainsi l’espace dans un scintillement kaléidoscopique. Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas, titre intrigant, quête d’impossible, suspend les gestes des cinq danseurs à l’unisson, entre marches militaires, rave parties couchées et farandole populaire détournées, le groupe cherche à s’extraire de la gravité, à ouvrir un espace où la danse peut retrouver son mouvement cristallin, ses gestes incarnés, sa vocation d’émancipation et sa jubilation. La musique live convoque un univers oscille entre mémoire populaire et avant-garde artistique, jusqu’à donner à cette danse de lutte et de résistance face à ce qui nous entoure, toute sa puissance jubilatoire.

« On retient de cette pièce de forts moments d’émotions et des instants de pure jubilation »

« From this piece, there are strong moments of emotion and moments of pure jubilation »

ENG > A luminous piece where the scenic space wobbles under the multiplicity of luminous bursts, raising the opposite of an affirmation of identity: the void, the suspension. A hundred long shimmering blades, evoking the threat hanging over our heads, point the bodies of the performers and escape throughout the work, thus freeing the space in a kaleidoscopic flicker. Give me something that does not die, intriguing title, quest for impossible, suspend the gestures of the five dancers in unison, between military marches, rave recumbent parties and popular farandole diverted, the group seeks to get out of the gravity, to open a space where the dance can find its crystalline movement, its incarnated gestures, its vocation of emancipation and its jubilation. Live music summons a world oscillating between popular memory and artistic avant-garde, until giving this dance of struggle and resistance to what surrounds us, all its jubilant power.

 

VIDEO


PRESSE


CREDITS


Concept – Chorégraphie – Scénographie –
Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours
Interprétation –
Christophe Béranger, Jorge Moré Calderon, Virginie Garcia, Jonathan Pranlas-Descours, Francesca Ziviani
Musique originale et live – 
Yohan Landry et Damien Skoracki
Création Lumière – 
Olivier Bauer
Réalisation décors –
Gregory Fradin
Costumes – 
Pauline Kieffer
Régie plateau, son –
Laurent Savatier
Regard dramaturgique – 
Denis Forgeron

PARTNERS


Production: SINE QUA NON ART
Coproductions : Le Manège, Scène Nationale de Reims – La Coursive, Scène Nationale de La Rochelle, CCN Ballet de Lorraine – Nancy, VIADANSE – CCN de Franche Comté – Belfort, Le Ballet de l’Opéra National du Rhin – CCN de Mulhouse, Le Pacifique CDC – Grenoble, Pôle Sud CDC – Strasbourg.
Avec le soutien financier de: DRAC Nouvelle Aquitaine (aide au projet), Le Gymnase CDC Roubaix – Hauts de France, Beaulieu – Poitiers, Adami , Spedidam
La compagnie SINE QUA NON ART est conventionnée par la Région Nouvelle Aquitaine, et reçoit le soutien de la Ville de La Rochelle


>>> AGENDA